Rabbit Doubt, un jeu à la mode qui fait tabac auprès des jeunes notamment. Vulgairement repris du jeu du loup garou, sauf que là on remplace les villageois par… des lapins. L’idée étant d’arriver à démasquer le lapin tueur (clin d’œil au célèbre lapin du film tout aussi célèbre) avant qu’il ait décimé tout le groupe. Avec un plot pareil, Tonogai mise tout sur le suspens et la peur. Hélas, aucun des deux n’est vraiment au rendez-vous.

jaquette

Fiche:

Genre: Shonen
Style: Suspense - Social
Auteur: Yoshiki Tonogai
Éditeur: Ki-oon
Sortie (VO) : 2007 (Terminé)
Volumes (VF): 4 (Terminé)

Un mot sur l’auteur

Yoshiki Tonogai est un auteur dessinateur japonais (woah le scoop!). Sa carrière a pris un sérieux coup de boost en travaillant comme illustrateur sur Himatsubushi-hen (réalisé en Août 2004), l'adaptation en manga de Higurashi no Naku Koro. On le retrouve en 2007 comme auteur-illustrateur du manga Doubt. Depuis 2010, le manga Judge qui est en cours de publication se montre comme la suite logique de Doubt.

À part ça, il a aussi été l'assistant de  Okubo Atsushi (Soul Eater). Un bon curriculum tout de même, mais le CV ça fait pas tout. Passons à Doubt !

 

 

Petits meurtres entre amis

Tout commence quand une bande de joueurs de Rabbit Doubt décide de se réunir pour sympathiser et faire connaissance. Dans le tas tous les clichés sont présents : Yu le héros mignon et gentil, une amie de ce dernier qui fait que passer, l’innocente paralysée, l’étudiante glaciale, le bourrin qui tape avant de réfléchir, bref : la brochette de vainqueurs.

La réunion se passe bien, quand soudain (trop imprévisible) Eiji le nerveux pète un plomb. S’en suit une petite embrouille bien sympatoche qui enverra le ténébreux Eiji s’isoler un moment aux toilettes. Yu, toujours soucieux de l’état de ses amis, va voir ce qu’il en est. Notre héros se fait assommer et se réveille en compagnie de ses copains dans ce qui semble être un hôpital désaffecté.

Pas le temps de comprendre ce qui se passe, la paraplégique est morte clouée sur un mur. La peur s’installe, cédant doucement la place à la terreur, puis à la panique, puis au doute, puis… une pléiade d’états déclinés au travers des personnalités caricaturales de nos protagonistes. Attention suspens…

 

doubt 2

 

Tout ça pour quoi ?

A ce niveau du « jeu », chacun y va de sa petite théorie sur ce qui est en train de se passer. Ils comprennent assez vite (les p’tits futés) que l’un ou l’une d’entre eux est probablement l’assassin. Ils se retrouvent alors tiraillés entre l’idée de se barrer ou de se planquer, dans un hôpital abandonné dont la map semble aussi grande qu’un hall d'hôtel. Je n’ai pas l’intension de vous raconter ce qui se passe au travers des 4 tomes qui constituent la série, mais j’insiste sur les points qui en définissent la base.

L’auteur semble mettre un point d’honneur à cultiver un sentiment de terreur dans le cœur des personnages qu’il met en scène, et tente assez grossièrement de la transmettre au lecteur. Le seul petit problème c’est que si t’as pas entre 12 et 18 ans, bah t’accroches pas des masses.

Alors oui, je vous entends d’ici lâcher un bon vieux « mais c’est qu’un shonen ! », et je vous donne entièrement raison ! Nous voilà en présence d’un shonen qui joue aux apprentis sorciers avec des ingrédients qu’il ne maîtrise que très superficiellement.

 

doubt

 

A part ça ?

Côté graphique très acceptable, l’auteur gère assez bien les contrastes et les nuances surtout dans un contexte fermé à très faible luminosité. Il nous arrive parfois de "foncondre" quelques persos, notamment les filles (les écolières aux cheveux longs basiques). Le sujet traité, même s’il n’est super original en tant que tel, n’a pour ainsi dire jamais (à ma connaissance) été traité dans cette perspective.

Les livres sont épais, et se lisent bien, y a pas trop de discours inutiles, du coup c'est pas désagréable à parcourir. On aurait peut-être apprécié une série un peu plus étendue. Quatre tomes, c’est léger. On aurait clairement aimé voir l’histoire s'étendre un peu plus avec un regard un peu plus subjectif des personnages, qui renverrait à leur propre background.

Chose que là, la tension se concentre sur peu de volumes mais la mollesse des persos nuit parfois, à l’ambiance générale.

 

L’intrigue qui m’a posé un lapin

Vous voulez connaître le pire dans tout ça ? Et bien les plus observateurs d’entre vous sont en mesure de découvrir qui est le/la/les tueur/tueuse/tueurs ou tueuses en regardant attentivement une certaine page du tome 1 et en la recoupant avec les couv’ intérieure et extérieures du même tome. Oui je spoile un peu... mais vous allez vous en remettre.

 

doubt

 

Conclusion

Vous l’aurez compris, j’ai vraiment pas accroché. Le manga part d’un concept vu et revu à la battle royale. On prend des potes, on les met dans un univers fermé et on les incite sympathiquement à s’entretuer. Y a 10 ans, le succès de Doubt ne m’aurait pas gêné plus que ça, au contraire il aurait été totalement justifié. Mais aujourd’hui ça reste une recette réchauffée dans un autre récipient.

En plus, la vraie arnaque c’est présenter ça comme un jeu du loup garou, dans lequel on désigne un loup suspecté comme tel pour mourir, et parfois à tort. Cet aspect est complètement laissé de côté, et les personnages ne trouvent rien de mieux à faire que se séparer ce qui ne suit pas la logique de confinement inhérente à un « jeu » de ce type. Autant de travers et de contradictions qui je l’espère seront corrigées dans la suite de la série : Judge. Mais j’ai lu le tome 1, et c’est pas très bien barré non plus…

En gros Doubt malgré le traitement un peu superflu et infantile du sujet abordé plaira aux fans du genre sans vraiment convaincre les celles et ceux qui naviguent dans le seinen. A lire... par curiosité.

PS: Et je précise en passant : « foncondre » c’est fait exprès !

 

Critique faite par Alex, propriétaire de l'O-taku Manga Lounge.
Retrouvez cette critique et plein d'autres sur le site de notre partenaire http://www.plugngeek.net

Critiques Manga

Carte de membre

Carte avantages

-10% sur l'achat de tous vos mangas!
+
1 journée de lecture offerte par mois

Cadeau à faire : visez juste

Certificat cadeau

MONTANT DE VOTRE CHOIX
Valable sur toute la boutique